L'hybride APS-C conçu pour les vloggers : le Canon EOS R50

Photo Tournage - 01/03/2023

L'hybride APS-C conçu pour les vloggers : le Canon EOS R50

Canon lance son année avec l’annonce de deux nouveaux boîtiers. D’un côté, l’EOS R8 doté d’un capteur plein format. De l’autre, un modèle APS-C d’entrée de gamme appelé EOS R50. C’est aujourd’hui au tour de l’entrée de gamme avec l’EOS R50, un petit boîtier APS-C qui veut séduire les débutants et les vloggers avec sa prise en main évidente et son gabarit compact.

Moins ambitieux et élitiste qu’avec les boîtiers hybrides qu’il a lancés récemment, Canon revient sur le terrain des appareils photo APS-C grand public avec l’EOS R50. Un boîtier qui cible  tous ceux qui veulent aller plus que la photo au smartphone. Pour les personnes souhaitant passer le cap de la photo sur appareil photo dédié, Canon propose désormais un boîtier hybride pour moins de 1000 euros.

acheter canon R50 montpellier

Un boîtier APS-C pour débuter

Canon a récemment lancé les EOS R10 et R7, qui se destinent plutôt à des photographes expérimentés ou amateurs. Avec le tout nouveau R50, Canon s’oriente vers l’entrée de gamme afin d’offrir aux photographes une alternative hybride en monture RF-S, compatible à la fois avec les optiques EF/EF-S (via une bague) et RF.

En effet, le constructeur nippon dispose d’une autre gamme d’appareils photo hybrides, exploitant la monture EF-M, mais dont le parc optique limité ne permet pas à tous les utilisateurs de dévoiler pleinement leur créativité.

Tout de même 15 i/s en rafale

Avec l’EOS R50, le fabricant nippon propose un appareil compact, doté d’un capteur APS-C non stabilisé de 24,2 mégapixels et ne pesant que 375 grammes en ordre de marche. Affublé d’un processeur Digic X, ce petit boîtier mise beaucoup sur son autofocus à détection de sujets. Côtés performances, le R50 ne verse pas dans la surenchère, avec une rafale montant à 15 images par seconde en obturation électronique mais un buffer limité à 28 jpeg à cette cadence. Il embarque toutefois un viseur électronique affichant 2,36 Mpx avec un taux de rafraîchissement jusqu’à 120 Hz, un minimum pour offrir un confort satisfaisant.

Un EOS M50 Mark II sous une nouvelle enveloppe ?

Pour les utilisateurs qui souhaitent s’essayer à la vidéo et au vlog, l’EOS R50 veut délivrer une expérience complète. L’appareil est ainsi en mesure de filmer jusqu’en 4K 30 i/s, sans limite d’enregistrement. De plus, l’écran est monté sur rotule qui permet de l’orienter dans toutes les directions. Côté connectivité, le petit hybride Canon est dans l’ère du temps avec une connexion wifi et Bluetooth pour l’appairer et le piloter depuis un smartphone. Enfin, le Canon EOS R50 n’est pas stabilisé afin de maintenir un prix contenu et de rester accessible aux bourses plus modestes.

Finalement, cet hybride R50 peut s’apparenter à un EOS M50 Mark II légèrement revu. Il conserve ce qui a fait le succès de son devancier tout en gagnant la monture RF-S, plus polyvalente et pour laquelle Canon développe de nouvelles optiques.

En parallèle de son nouvel appareil photo full frame d’entrée de gamme, le Canon EOS R8, Canon a présenté un second boîtier à prix doux, le Canon EOS R50. Il s’agit d’un appareil hybride à capteur photo au format APS-C destiné à initier les personnes souhaitant passer de la photo sur smartphone à la photo au boîtier.

Pour ce faire, le Canon EOS R50 vient ainsi compléter la gamme de boîtiers APS-C de Canon en monture RF initiée l’an dernier avec les Canon EOS R7 et Canon EOS R10. L’appareil embarque ainsi un capteur de 24,2 millions de pixels au format APS-C, c’est-à-dire de 22,3 x 14,9 mm. Il propose plusieurs technologies d’autofocus par reconnaissance de sujet comme la détection des visages, des yeux, des chats, des chiens, des oiseaux, des voitures et des motos. L’appareil peut par ailleurs monter jusqu’à une rafale de 15 images par seconde avec l’obturateur électronique et jusqu’à 12 images par seconde avec l’obturateur mécanique.

quel appareil vlog canon

Un appareil photo idéal pour les débutants

Le Canon EOS R50 embarque également de nombreux modes pour les débutants avec une explication simple pour chaque menu afin de s’initier à la photographie. Il propose également un mode « bracketing créatif » qui va permettre de prendre quatre photos différentes avec différents effets de filtre à partir d’un seul cliché. De quoi permettre aux personnes découvrant la photo de s’initier aux différents effets possibles avant de se pencher sur le développement de fichiers RAW.

Concernant la connectique, le Canon EOS R50 profite d’une entrée micro, d’une sortie micro-HDMI et d’une prise USB-C. Il ne profite cependant pas de molette à l’arrière ni de joystick, la gestion de l’autofocus se faisant à l’aide du trèfle à l’arrière du boîtier. Par ailleurs, comme l’EOS R8, l’EOS R0 ne profite pas d’un capteur stabilisé. Il propose par ailleurs une sensibilité maximale de 32 000 ISO, extensible jusqu’à 51 200 ISO.

Le Canon EOS R50 sera disponible à compter du mois de mars. Il sera proposé nu à 829 euros, en kit avec un objectif photo 18-45 mm (f/4,5-5,6), équivalent 29-72 mm, à 949 euros ou en kit avec le 18-45 mm et une seconde optique 55-210 mm, équivalent 88-336 mm, (f/5,0-7,1) à 1199 euros.

Un hybride abordable

Canon ne se cache pas de commercialiser un produit grand-public. En effet, le Canon EOS R50 est lancé aujourd’hui au prix d’un smartphone haut de gamme (comme le tout récent OnePlus 11 5G). À savoir 829€ – ce qui est de plus en plus rare dans le domaine de la photo.

Ce boîtier de 116,3 x 85,5 x 68,8 mm pour 375 grammes seulement (avec batterie et carte SD) est disponible en noir et en blanc, et embarque un capteur CMOS APS-C de 24,2 Mpx. Sa sensibilité ISO atteint 51200 et il embarque un autofocus Dual Pixel CMOS AF II restant sensible jusqu’à -4 IL.

Avec son R50, Canon veut notamment attirer dans ses filets les personnes ayant des besoins en vidéo. Contrairement à beaucoup d’autres références, ce modèle ne vient pas recadrer les vidéos (jusqu’en 4K à 30 images par seconde). Idéal pour tirer parti des focales grand-angle, notamment.

En photo, ce modèle avance jusqu’à 15 images par seconde en rafale via l’obturateur électronique, et 12 images par seconde en passant par son écran LCD inclinable. Le viseur, d’ailleurs, affiche une définition très classique de 2,36 mégapixels. Dommage que, comme pour le EOS R8, on fasse ici l’impasse sur un joystick qui facilite grandement la navigation dans les réglages lors des prises de vue.

Un boîtier connecté pour accompagner les photographes

Boîtier moderne oblige, l’EOS R50 affiche une compatibilité wifi et Bluetooth. Une application compagnon est également de la partie, et aidera à l’utilisation du bracketing et à l’application de plusieurs filtres, ou encore au transfert (et donc partage) facilité de ses clichés. Il est également possible d’utiliser ce nouveau boîtier en guise de webcam sur son ordinateur pour améliorer la qualité vidéo de ses visioconférences.

La bague en monture RF admet une grande variété d’optiques de la marque, en gardant en tête qu’un coefficient multiplicateur de 1,6x s’applique sur les focales qui ne sont pas « APS-C native ». En d’autres termes, un 55 mm, par exemple, devient un 88 mm une fois monté sur ce boîtier.

acheter appareil photo vlog montpellier

Partager ce contenu